Atelier de médiation archéologique – Journée de la Biodiversité

Routes de l’Orient est une association universitaire dans laquelle un pôle très actif est dédiée à la médiation culturelle.

Le mardi 23 mai, certains membres de l’association ont animé un atelier de médiation en archéologie dans le cadre de la Journée de la Biodiversité pour une classe de CM2 . Cet atelier a été monté en partenariat avec le Centre Paris Anim’ Solidarité Angèle Mercier et la Ligue de l’Enseignement.

Voici quelques images de cette matinée pleine d’échanges et de découvertes qui s’est déroulée au jardin partagé Hérold dans le 19ème arrondissement géré par l’Association ESPACE.

Au programme : fouille en mini-bacs, atelier de flottation des restes végétaux, tri de graines, observation du bois, histoire de la biodiversité des plantes et des animaux, jeux autour de l’origine des plantes et de l’écologie.

Conférence – La céramique dans l’architecture en Iran. Les arts qarâ quyûnlûs et âq quyûnlûs, Sandra Aube

À l’occasion de la parution de son ouvrage La céramique dans l’architecture en Iran. Les arts qarâ quyûnlûs et âq quyûnlûs, Sandra Aube vous propose une conférence le mardi 18 avril 2017, à partir de 18h, à la Maison de la Recherche de Paris-Sorbonne (salle D035). Historienne des arts de l’Islam, chercheure contractuelle au CNRS – «Mondes iranien et indien», UMR 7528), Sandra Aube est spécialiste du décor architectural dans le monde iranien à la fin du Moyen Âge.
Maison de la Recherche de Paris-Sorbonne, 28 rue Serpente, 75006 Paris (métros Saint-Michel et Odéon)
Entrée gratuite, Inscription obligatoire, dans la limite des places disponibles : chloe.rayneau@paris-sorbonne.fr

Offre d’emploi – Doctorat / Job advertisement – PhD Positions

The interdisciplinary Research Training Group (Graduate School) funded by the German Research Foundation (Deutsche Forschungsgemeinschaft) at Johannes Gutenberg University Mainz on “Early Concepts of Man and Nature: Universal, Local, Borrowed” invites applications for 5 Promotionsstellen (PhD positions), starting on October 1st, 2017.

The disciplines cooperating in this programme are Egyptology, Ancient Near Eastern Studies, Pre- and Protohistorical Archaeology (Pleistocene Archaeology), Near Eastern Archaeology, Classical Archaeology, Classics (Greek and Latin), Byzantine Studies, and Medieval German Studies. For further information see http://www.blogs.uni-mainz.de/fb07-grk-man-nature/.

Please find below the job advertisement for the above mentioned Promotionsstellen (PhD positions). The closing date for applications is May 15th, 2017.

Call for Applications

The interdisciplinary Research Training Group 1876 “Early Concepts of Man and Nature: Universal, Local, Borrowed” established by the German Research Foundation (Deutsche Forschungsgemeinschaft) at Johannes Gutenberg University Mainz invites applications for

5 doctoral positions (wissenschaftliche/r Mitarbeiter/in, 13 TV-L 65%)

starting on October 1st, 2017. Initial appointment will be for two years. Subject to continued funding by the German Research Foundation, a further appointment for one more year will be made.

The Research Training Group is directed by scholars from the fields of Egyptology, Ancient Near Eastern Studies, Pre- and Protohistorical Archaeology (Pleistocene Archaeology), Near Eastern Archaeology, Classical Archaeology, Classics (Greek and Latin), Byzantine Studies, and Medieval German Studies.

In the Research Training Group’s research programme, the object is to record concepts of man and nature in the Near Eastern, Northeast African and European area in the period from ca. 100.000 years B.C.E. until the Middle Ages – starting out from textual, pictorial and material sources – by means of examples and to study them in a culturally immanent as well as transcultural respects. In order to align the spectrum of potential fields of topics in a targeted manner four main focal points of research have been defined:
(1) Primordial conditions and elements, the origin and the end of the world;
(2) Natural phenomena, the forces of nature, and natural catastrophes;
(3) Flora, fauna, and natural environment;
(4) The conceptualization of the human body, of disease, healing and death.
Topics for PhD theses must be chosen from one of these four areas and belong to one of the academic the disciplines mentioned above.

We are looking for dissertation projects that will connect with and complement dissertation projects within the Research Training Group as well as dissertation projects belonging to one of the four areas.

For detailed information regarding our programme for research and training and the academic staff involved with our graduate school, please refer to our homepage (http://www.blogs.uni-mainz.de/fb07-grk-man-nature/).

Requirements for appointment:
– a diploma or master’s degree (or equivalent) with excellent results in one of the disciplines mentioned above and fulfil the necessary requirements for studying for a doctoral degree in either Fachbereich (Faculty) 05 or 07 of Johannes Gutenberg University Mainz (https://www.uni-mainz.de/studium/171_ENG_HTML.php)

We provide:
– a PhD programme with clearly defined steps and instruction
– ample opportunities for intensive professional and interdisciplinary exchange
– close supervision by two professors of different academic disciplines of the Research Training Group’s core faculty
– a mentoring programme with cooperating partners in Germany and abroad
– traineeships within cooperating institutes
– additional funding for staying for up to four weeks abroad at a research institute cooperating with our programme as well as for attending conferences inside and outside Germany
– classes helping you to acquire key qualifications (e.g. time-management or academic writing courses)
– a modern and pleasant working environment
– optional six months’ funding for developing a new research project once you have completed your PhD

We expect:
– preparation of a doctoral thesis within our research programme
– scientific training within a structured dissertation programme
– continuous participation in the study programme
– cooperatation with other PhD students and scholars from neighbouring fields and discipline
– presence at the Johannes Gutenberg University Mainz
– after the three year funding period: doctorate at the Johannes Gutenberg University Mainz

The following documents must be provided:
– application form (available on the website for download)
– a letter of motivation
– a curriculum vitae
– a complete transcript of academic records, including the last school report obtained before entering university (Abitur or equivalent)
– a résumé of the graduate thesis you submitted (3 pages)
– your graduate thesis in a pdf-file
– an exposé for a PhD thesis in one of the areas of the Research Training Group, summarizing the idea, outlining research questions and state of the art, approach and methods to be used, work and time schedule (4 pages)
– two letters of reference from members of academic staff allowing us to judge your abilities (to be sent before the closing date directly to the spokesperson)
– if available: a list of attended conferences and publications

***

Johannes Gutenberg University Mainz is keen to increase the number of women among its scholars and thus encourages women to apply. The university supports its members in reconciling professional and family responsibilities and offers family-friendly study and working conditions. Disabled persons will be given preference if equally qualified. It is recommended to refer to a possible handicap in the application.

Further details regarding the application process and the selection of candidates are given on the homepage of our graduate school. You may also contact a member of the Research Training Group’s staff in your discipline if you have a specific question. For organizational questions you may contact the coordination office.

Please submit your complete application in electronic form (pdf) only no later than May 15th, 2017 to the Research Training Group spokesperson Univ.-Prof. Dr. Tanja Pommerening (mailto:grk1876@uni-mainz.de).

Conférence Au Louvre

Guillaume Gernez est Maître de conférences en Archéologie orientale à l’Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne, co-responsable de l’équipe VEPMO (UMR 7041 Archéologie et Sciences de l’Antiquité) et Directeur de la Mission Archéologique Française en Oman Central.

C’est au Louvre et il viendra parler des découvertes récentes sur le site d’Adam au Sultanat d’Oman !

Toutes les infos sont ici !

[Séminaire, INHA] Introduction à la conservation-restauration

Introduction à la conservation-restauration (Paris, INHA)

Apports à l’Archéologie et à l’Histoire de l’Art.

Il s’agit d’un séminaire doctorale commun de l’école doctorale 124 de Paris 4, intitulé « introduction à la conservation-restauration: apports à l’archéologie et à l’histoire de l’art ».
 
Ce séminaire, proposé déjà l’année dernière, est renouvelé cette année pour le second semestre, du 23 janvier au 16 mai 2017.
 
Il vise à informer les étudiants qui auront un jour en charge le patrimoine sur les apports et limites de la conservation-restauration quant à l’étude des œuvres d’art. Les séances aborderont la déontologie du métier appliquée aux différents types d’œuvres, l’identification des matériaux en présence, les méthodes d’analyses, les principaux processus d’altérations des objets selon leur typologie, comment les identifier, des conseils de manipulation, entre autres.
Chacune des présentations sera suivie d’un temps d’échanges où les étudiants pourront s’ils le souhaitent poser des questions sur les objets de leurs recherches, qu’ils les aient déjà manipulés ou qu’ils s’apprêtent à le faire dans un futur proche.
Il ne s’agit nullement de les former à la conservation-restauration, l’idée est plutôt de leur donner des pistes pour observer la matière des œuvres et avoir un aperçu de ce qu’il est possible d’en tirer comme informations sur les processus de mise en œuvre, repérer des éventuelles fragilités, donner des notions de conservation préventive, et proposer un dialogue profitable à tous les spécialistes concernés par l’étude des œuvres en question.
 
Les intervenants de ce séminaire sont tous des professionnels diplômés d’Etat, habilités à travailler sur les collections publiques. Leurs domaines d’activité couvrent les objets archéologiques, le vitrail, les sculptures, les livres et œuvres graphiques, les objets ethnographiques ou encore la peinture et les œuvres monumentales (comme les ensembles architecturaux qui requièrent l’expertise de spécialistes en architecture, sculpture, vitrail, peinture murale).
Cette année, nous proposons une séance supplémentaire réservée à la radiographie-X, présentée par Jean-Gabriel Aubert, photographe-radiologue du laboratoire de conservation-restauration Arc’Antique (Nantes).
 
Ce séminaire est l’occasion d’instaurer un dialogue entre des conservateurs-restaurateurs et des chercheurs en histoire de l’art. ce séminaire pourrait intéresser les doctorants pour leur sujet de recherche, selon le corpus d’objets qu’ils peuvent être amenés à étudier. 
 
Les séances ont lieu les lundi de 18h à 20h en salle Demargne à l’INHA du 23 janvier au 16 mai.

Colloque : Sauver et reconstruire le Patrimoine Louvre-Lens

Le Louvre-Lens, l’ICCROM et l’IMA-Tourcoing ont le plaisir de vous convier à un temps fort consacré à la sauvegarde et à la reconstruction du patrimoine.

Cette manifestation, en lien avec l’exposition « L’Histoire commence en Mésopotamie » (jusqu’au 23 janvier 2017), se tiendra au Louvre-Lens du jeudi 19 au samedi 21 janvier 2017.

Elle sera l’occasion d’engager une réflexion sur la sauvegarde et la reconstruction post-conflit des villes historiques et de mettre en exergue les différentes actions menées tant par le Louvre que par les organisations internationales.

Le programme : ICI !

 

Oman et la navigation maritime dans l’océan Indien

Oman et la navigation maritime dans l’océan Indien

Vendredi 20 janvier 2017
10h00 – 13h00
Entrée libre dans la limite des places disponibles.
Salle du Haut-Conseil (niveau 9)
Placement libre
Oman et la navigation maritime dans l’océan Indien

Un colloque organisé par l’Ambassade du Sultanat d’Oman et l’IMA à l’occasion de l’exposition «Aventuriers des mers». Il présente les recherches les plus récentes mettant en lumière le rôle joué par les Omanais dans le développement de la navigation maritime et le commerce dans l’océan Indien.

Thierry Rambaud/IMA

La première partie du colloque sera consacrée à l’étude des réseaux bâtis par les navigateurs omanais dans l’océan Indien et leurs premières confrontations en mer avec les nations européennes. La seconde s’intéressera davantage à l’héritage scientifique préservé dans les traités d’Ahmad ibn Mâdjid, navigateur d’origine omanaise, rédigés au xve siècle.

Les faveurs de la géographie

La situation géographique d’Oman au sud-est de la péninsule Arabique, ses côtes étendues ouvertes sur l’océan Indien et des possibilités de mouillage confortable ont permis à ce pays, au fil des millénaires, de se développer en tant que nation maritime. Les moussons ont raccourci les distances et rapproché les Omanais des populations des rivages africains, indiens ou encore chinois, leur permettant de développer un commerce florissant, une ouverture d’esprit et une tolérance envers l’autre.

 

Une nécessité : la maîtrise des mers

Ces contacts transocéaniques n’auraient jamais été possibles sans la maîtrise de cet espace maritime et sans connaissances dans les domaines de la géographie et des techniques de navigation. Le mythe décrivant les Arabes comme une nation terrestre, un peuple du désert, a été mis à mal par les premières études sur les traités de navigation arabes faites par Gabriel Ferrand il y a déjà un siècle. Ces études ont été ensuite prolongées par celles de nombreux orientalistes, tels que Th. Shumovski, J. Sauvaget, G.F. Hourani, G.R. Tibbets, I. Khory. La fin du xxe et le début du xxiesiècle ont été marqués par l’émergence des Indian Ocean Studies en tant que champ de recherche à part entière et par la montée d’un grand nombre de projets de recherches consacrés à l’étude des contacts dans la région de l’océan Indien.

 

Programme

– Sous réserve de modifications –

Chaque intervention, d’une durée de 20 à 25 minutes,
sera suivie d’une session de questions-réponses de 5 à 10 minutes.
9h45 – 10h00

Accueil des participants et du public
10h00 – 10h05

Allocution de bienvenue

Humaid al-Maani, Ambassadeur du Sultanat d’Oman à Paris
10h05 – 10h10

Allocution de bienvenue

Jack Lang, Président de l’Institut du monde arabe
10h10 – 10h20

Introduction

Olga Andriyanova, doctorante, IMAF, BULAC
10h20 – 10h55

Oman et l’Arabie dans les réseaux anciens du commerce de l’océan Indien (jusqu’au XVe siècle)

Philippe Beaujard, CNRS
10h55 – 11h30

L’Oman et l’océan Indien médiéval : pratique et savoir

Jean-Charles Ducène, EPHE

11h30 – 11h40         

Pause

11h40 – 12h15          

Aspects de la guerre maritime : le Portugal, le Oman et les puissances européennes au XVIIe siècle

Dejanirah Couto, EPHE
12h15 – 12h50  

Oman et la fondation de l’astronomie nautique

François Bellec, Académie de Marine

 

12h50 – 13h00     

Conclusion et mot de clôture

Olga Andriyanova

 

Les intervenants

☼ Philippe Beaujard

Anthropologue et historien, directeur de recherche émérite du CNRS, spécialiste de l’histoire de l’océan Indien avant le xvie siècle et des globalisations anciennes de l’Ancien Monde. Il a notamment publié Les Mondes de l’océan Indien (Armand Colin, 2012, 2 volumes) et plusieurs ouvrages d’anthropologie sur Madagascar. Il a également participé à des programmes tels que le projet ANR MeDIan « Les sociétés méditerranéennes et l’océan Indien » ou le projet « Sealinks – Bridging Continents Across the Sea. Multi-disciplinary perspectives on the prehistoric emergence of long-distance maritime contacts » (dir. N. Boivin, Oxford, R. Allaby, Warwick University, D. Fuller, UC London).
☼ Jean-Charles Ducène

Directeur d’études à la Section des sciences historiques et philologiques de l’EPHE (Paris), spécialiste de la géographie et des sciences naturelles arabes médiévales, il a édité, traduit et étudié un grand nombre de textes arabes médiévaux. Il est aussi coauteur de l’ouvrage collectif La Fabrique de l’océan Indien (dir. Emmanuelle Vagnon et Eric Vallet, Publications de la Sorbonne, 2017). J.-Ch. Ducène a participé au projet ANR MeDIan « Les sociétés méditerranéennes et l’océan Indien ». Il est responsable de la section « Geography » du Museum of History of Islamic Sciences, Halban (Oman).
☼ Dejanirah Couto

Maître de conférences habilitée à diriger des recherches à la Section des sciences historiques et philologiques de l’EPHE (Paris), elle s’intéresse surtout aux relations politiques entre les Portugais, les Ottomans, les Arabes et les Indiens au début de l’époque moderne, ainsi qu’à l’histoire maritime et l’archéologie nautique. Elle est l’auteur de nombreuses publications sur l’histoire interculturelle, la diplomatie, la cartographie, la guerre maritime, les villes portuaires, les réseaux de renseignements et de commerce dans l’océan Indien. Chercheure associée de l’IFEA-Istanbul et vice-présidente de l’International Association of Maritime Studies fondée par l’Université Piri Reis (Istanbul) en 2012, elle fait partie de plusieurs projets nationaux et internationaux consacrés à l’histoire politique et maritime et à la cartographie (notamment le projet de l’ANR MeDIan « Les sociétés méditerranéennes et les mondes de l’océan Indien »).
☼ François Bellec

Contre-amiral, écrivain et peintre, directeur du Musée National de la Marine de 1980 à 1998, membre et ancien président de l’Académie de Marine et vice-président de la Société de Géographie, il a publié une vingtaine d’ouvrages sur l’histoire des relations entre les hommes et la mer, dont le premier tome de l’Histoire universelle de la navigation (éd. J.-P. de Monza, 2016) qui rend hommage entre autres aux maîtres omanais de la navigation.

Association inter-universitaire spécialisée sur l'Orient ancien